Archive | Mangas RSS feed for this section

Black butler – Yana Toboso

18 Sep

Hey!

Je vous rédige cette chronique sous la lumière d’une bougie. Je suis actuellement dans la cave de la Maison Hockage. Je suis hébergé par les Shinigamis du gotei13. Je suis obligé de me cacher des chevaliers d’Oniirys. Ils veulent m’empêcher de faire correctement mon travail. Mais rien ne pourra briser ma plume. Et pour l’heure, je viens vous présenter Black Butler parut chez kana de l’auteur Yana Toboso.

hebergeur d'image

      • Auteur & Dessinateur: Yana Toboso
      • Type: Shonen
      • Genres: Comédie, Surnaturel, Fantastique
      • Editeur VO: Square Enix
      • Prépublié dans: G-Fantasy
      • Éditeur français: Kana
      • 1er date parution vo: 2007
      • Date de premiere parution: 2009
      • Pays d’origine: Japon
      • Nbr de volume(s): 7 (En cours)
      • Nbr de volume(s) vo: 12 (En cours)
      • Pour public averti: Oui (violences physiques et psychologiques)
      • Age conseillé: 14 ans
      • ISBN: 2505007659
      • Illustration: Illustrations noir et blanc
      • Prix public: 6.25€

Ce manga est en cours et compte pour le moment 7 volumes. Il nous conte l’histoire d’un jeune aristocrate qui est déjà à la tête de la grande compagnie familiale…jusque là rien de spécial sauf que Sebastian, son majordome, est des plus spéciaux !
Ensemble, ils vont résoudre des énigmes et élucider des meurtres…

hebergeur d'image

Le Comte Ciel Phontomhive est un jeune aristocrate anglais de 12 ans vivant au XIXe siècle. Il a perdu ses parents lors d’un mystérieux incendie, faisant de lui l’héritier de l’entreprise familiale de jouets et Friandises Phantom.
Il habite dans un mystérieux manoir en compagnie de ses domestiques.

Sebastian Michaelis est le majordome personnel de Ciel. Il est le majordome parfait. A la fois cuisinier, cultivé et très habile. Mais c’est aussi un démon avec lequel Ciel aurait fait un pacte en échange de son âme. Il y a ainsi un lien permanent qui relie ses deux personnages. Ce qui fait de Sebastian le garde du corps de Ciel Phanomhive jusqu’à ce qu’il emporte son âme.

hebergeur d'image

Finnian, May Linn et Bardoy sont respectivement le jardinier, la soubrette femme de ménage et le cuisinier des Phantomhive. Ils sont à l’opposé de Sébastian. Tous trois sont maladroits et causent de nombreux dégâts dans le manoir. Mais s’ils ont été engagés par le majordome, c’est surtout pour leurs talents particuliers, faisant d’eux d’excellents protecteurs du Comte Ciel.

Il y a Tanaka, l’intendant du manoir, qui est le plus vieux des domestiques. Il était déjà aux services de la famille PhantomHive du temps des parents de Ciel.

Ce petit groupe est entraîné dans une succession de mystères qu’ils devront résoudre. La plupart de ces énigmes seront d’ordre surnaturelles et sur ordre de la reine Victoria du Royaume Uni. Malgré son jeune âge, Ciel reste est très perspicace et sûr de lui lorsqu’il s’agit de mener une enquête.

hebergeur d'image

Le mystère est une part omniprésente dans la série. Le pacte que Ciel a passé avec son majordome engendre beaucoup d’incertitudes quant à leur relation. Qu’est-il vraiment arrivé à ses parents ? Quel est donc le mystère pesant sur sa famille ?

Square Enix nous procure une nouvelle bombe avec Black bulter. Avec un graphisme somptueux, l’auteur Yana Toboso nous entraîne dans des aventures remplies d’action, d’humour et surtout de mystère.

hebergeur d'image

Publicités

Biomega – Tsutomu NIHEI

31 Août

Hey!

Je sais ce que vous allez dire. Je n’ai pas respecté les délais. Je n’ai pas fait une chronique par semaine. Mais je vais vous le dire à vous chers lecteurs. Flofrax m’a séquestre dans le château d’Eongard pour m’empêcher de vous délivrer la bonne parole!!! J’ai du creusé un trou avec une petite cuillère pour m’échapper du cachot.

Et me voilà enfin libre!!!

Je viens vous présenter Biomega parut chez Glénat. Un manga de Tsutomu NIHEI, l’auteur de Blame!hebergeur d'image

  • Auteur & Dessinateur: Tsutomu NIHEI
  • Type: Seinen
  • Genres: Science Fiction
  • Editeur VO: Shueisha
  • Prépublié dans: Ultra Jump
  • Éditeur français: Glénat
  • 1er date parution vo: 2004
  • Date de premier parution: 2009
  • Pays d’origine: Japon
  • Nbr de volume(s): 6 (terminé)
  • Nbr de volume(s) vo: 6 (Terminé)
  • Pour public averti: Non
  • Age conseillé: 14 – 16 ans
  • ISBN: 2723466485
  • Illustration: Illustrations noir et blanc
  • Prix public: 7.5€

Biomega n’était pas destiné à devenir autre chose qu’un one shot. Suite à une lettre publiée en mars 2005, Tsutomu Nihei explique son manque de motivation pour la poursuite de Biomega.
Il préfère se concentrer sur ses autres séries. Mais en juin 2006, la prépublication de la série reprend dans l’Ultra Jump. Le manga compte 6 tomes qui sont tous sorti chez Glénat.

hebergeur d'image

Biomega raconte la quête de Zoichi Kanoe dans un monde post-apocalyptique. On retrouve notre héros, dont la mission est de dénicher un individu qui aurait développé une immunité au virus N5S, un mutagène qui transforme les humains en « drones » et les plonge dans un état de zombie.

En l’an 3005, après sept siècles d’interruption, une mission de recherche est envoyée sur Mars. Arrivés sur les ruines d’une ancienne colonie laissée à l’abandon, les membres d’équipage y rencontrent une femme.

Mais, alors qu’ils reviennent sur Terre, leur appareil s’abîme en mer et le corps de l’un d’eux est retrouvé flottant dans l’espace et atteint d’un étrange virus (le N5S), dont il répand des spores à la surface de la planète.

Zoichi est un androide envoyer par la Toa Industries pour participer au plan de nettoyage dans une ville infectée sur l’île artificielle de 9J0. Il y découvre une population ravagée par le virus. Ce dernier aura d’ailleurs infecté toute la planète d’ici une quinzaine d’heures.

hebergeur d'image

Avec l’aide de Fuyu Kanoe, une IA résidant dans sa moto, ils tente de sauver Ion Green et Kozlove Loewic Grebnex de l’attaque de l’agent de la Santé Publique « 2377 ». Ils parviennent à secourir Kozlov mais n’arrive pas à ramener Ion.

hebergeur d'image

C’est ainsi que commence sa quête pour sauver la terre…

Comme toujours, que ce soit dans Blame! ou Abara, Nihei nous régale de son style graphique exceptionnel mais nous livre des histoires toujours aussi passe partout et prétexte à ses délires architecturaux. Les amateurs de Tsutomu Nihei se régaleront. Les autres vont avoir l’occasion de découvrir l’un des mangaka les plus créatifs et originaux du moment.

hebergeur d'image

Psyren – Iwashiro Toshiaki

18 Août

Hey!

C’est l’heure de la chronique!!!

Je viens vous présenter un tout nouveau manga dont les deux premiers tomes sont sortis en début juillet chez Kana: Psyren

Psyren

hebergeur d'image

  • Auteur & Dessinateur: Iwashiro Toshiaki
  • Type: Shonen
  • Genres: Aventure, Fantastique
  • Editeur VO: Shueisha
  • Prépublié dans: Weekly Shonen Jump
  • Éditeur français: Kana
  • 1er date parution vo: 2008
  • Date de premier parution: 2011
  • Pays d’origine: Japon
  • Nbr de volume(s): 22 (En cours)
  • Nbr de volume(s) vo: 16 (Terminé)
  • Pour public averti: Non
  • Age conseillé: 12 ans
  • ISBN: 2505011796
  • Illustration: Illustrations noir et blanc
  • Prix public: 6.75€

hebergeur d'image

À l’heure actuelle, deux tomes sont sortis en France chez Kana. Le troisième est prévu pour le 23 séptembre 2011.
Au Japon, la série s’est terminée au bout de 16 tomes. Psyren est issu de l’imagination de Toshiaki Iwashiro et c’est son deuxième manga après Mieru Hito.

Tout tourne autour d’une simple carte téléphonique, et pourtant ces cartes sont le seul moyen d’accéder au terrifiant monde de Psyren !
Un monde dévasté où monstres en tout genre règnent en maître, un monde où le sol n’est que sable et les immeubles sont en ruine.
Mais c’est aussi un immense terrain de jeu pour ceux qui ont décidés, volontairement ou non, de s’y frotter !
Une somme de 500 millions de Yens à savoir 5 millions d’euros environ est offerte par une mystèrieuse personne à qui percera le secret caché derrière le monde de Psyren.

hebergeur d'image

Yoshina Ageha est un lycéen peu ordinaire : sous prétexte de résoudre les problèmes des autres, il passe son temps à se battre pour quelques milliers de yens.
En vérité, Ageha est déçu de ce monde où plus rien ne va : réchauffement climatique, multiples suicides, armes nucléaires, viols …
Un soir, alors qu’il rentrait en hâte chez lui, il passe devant une cabine téléphonique vide qui se met à sonner.
Ageha décroche mais n’entend que sa propre voix, et apparaît alors une étrange créature « Némesis Q » qui surgit de la nuit noire.
Celle-ci s’éclipse rapidement sans un mot, mais laisse à l’humain une carte Psyren.

hebergeur d'image

Peu après, l’une de ses camarades: Amamiya Sakurako, qui semblait connaître cette société, disparaît devant ses yeux.
Ageha décide alors de la sauver : il utilise la carte rouge et se retrouve soudainement projeté dans un monde parallèle.

Livré à lui-même, face à des ennemis monstrueux, Ageha va devoir assimiler et appliquer les principes de Psyren à la lettre, sous peine d’être puni en conséquence. Et la seule sentence possible est la mort.

Dans cette entreprise, il n’est pas seul. D’autres personnes sont dans la même galère. Et au fil de leur aventure, un pouvoir s’éveille en chacun d’eux. C’est le Psy. En effet, l’air spécial qui se trouve dans le monde de Psyren développe les parties utilisables du cerveau de l’être humain. Ce qui permet de développer des pouvoirs télépathiques et de télékinésie.

Et c’est ensemble, armés de ce pouvoir, qu’ils vont affronter le danger et peut-être même le vaincre…

hebergeur d'image

Un premier tome plutôt réussi bénéficiant d’un rythme assez soutenu qui nous en dit assez pour se prendre au jeu et avoir envie de continuer. Graphiquement, rien à redire : c’est propre et très peu fouilli même dans les scènes d’action qui sont assez nombreuses.

Une mise en bouche intéressante avec son lot de questions sans réponse pour nous tenir en haleine et de l’action bien dosée…

Serez-vous prêt à utiliser la carte Psyren et affronter les dangers de ce monde mystérieux…

hebergeur d'image

Doubt – Yoshiki Tonogai

9 Août

Hey!
C’est le retour des chroniques afiennes.

Ne le dite à personne mais j’ai réussi à voler les pass de Kamus et je vais enfin pouvoir venir m’exprimer sur ce magnifique blog!!!

Je lui pique sa rubrique afin de vous parler des mangas et animés que j’ai pu découvrir au grés de mes balades.

Je viendrais vous les presenter chaque semaine.
Allez trève de parlotte voilà mon premier article !!!!

Doubt

hebergeur d'image

    • Auteur & Dessinateur: Yoshiki Tonogai
    • Type:  Seinen
    • Genres: Mystère, Horreur, Psychologique
    • Editeur VO: Square Enix
    • Prépublié dans:  Shonen Gangan
    • Éditeur français: Ki-oon
    • Collection: Twelve
    • 1er date parution vo: 2007
    • Date de premier parution: 27/08/2009
    • Pays d’origine: Japon
    • Nbr de volume(s): 4 (fini)
    • Nbr de volume(s) vo: 4 (fini)
    • Pour public averti: non
    • Age conseillé: 14 ans
    • Format: 13cm x 18cm
    • ISBN: 9782355920851
    • Illustration: Illustrations noir et blanc
    • Prix public: 7.50 €

hebergeur d'image

Vous connaissez certainement le jeu du loup ou « les loups-garous de Thiercelieux ». Je ne vous parle pas du jeu de touche touche dont vous pouviez jouer quand vous étiez petit. Moi, je veux vous parler d’un jeu beaucoup plus prenant où les règles sont simples.
Il se joue à plusieurs, chacun endosse le rôle d’un lapin (ou villageois) sauf une personne qui secrètement incarne le loup. Les lapins (ou villageois) doivent retrouver qui est le loup parmi eux, avant que celui-ci ne les tuent.
La partie se termine une fois que le loup est démasqué ou lorsque tous les lapins ont été mangés.

hebergeur d'image

Au Japon, Rabbit Doubt est un jeu sur téléphone portable qui fait fureur. C’est ainsi que Yū Aikawa, son ami Mitsuki Hōyama qui n’est pas au départ une joueuse, Eiji Hoshi, Haruka Akechi, et Rei Hazama  se retrouvent pour faire connaissance. Ils décident de passer la soirée dans un bar pour faire un karaoké.
Pendant ce rassemblement, ils furent tous assommés et se réveillent dans un lieu inconnu en compagnie de Hajime Komaba qui n’était pas présent au rendez suite à une urgence à la fac.
Toutes les portes sont fermées et seul l’un des codes barres tatoué sur la peau de chacun des joueurs peut ouvrir une porte. C’est en ouvrant la première porte qu’il découvre que Rei a été assassinée.

hebergeur d'image

Ils comprennent alors que parmi eux se trouve un psychopathe qui a décidé de jouer au jeu du loup dans la vraie vie… Et une seule chose prime pour lui:

« The liar must die ».

Avec une ambiance oppressante à la sauce « Battle Royale », le suspense est au rendez-vous et découvrir qui est le tueur parmi les « mignons » petits lapins n’est pas si évident…

hebergeur d'image

Les Chroniques de Kamus : Ikigami

28 Nov

Bonjour à tous !

Dans ce second opus des chroniques manga du blog, je vais parler du manga paru chez Kazé : Ikigami

IKIGAMI

 

  • Nbr de volume(s): 7 (En cours)
  • Nbr de volume(s) vo: 8 (En cours)
  • Nombre de pages: 208
  • Illustration: n&b
  • Pour public averti: non
  • Age conseillé: 16 ans
  • Commercialisation: oui
  • Code EAN: 9782849655375
  • Prix public: 7.95 € / KZ20

L’histoire prend place au japon, de nos jours. Ce pays a mit en place la « loi de prospérité nationale », qui en gros, a pour principe de faire connaître a la population la peur de la mort, afin de leur faire comprendre la vraie valeur de la vie. Comment ?

Chaque enfants en première année reçoit une « vaccination pour la sauvegarde de la prospérité nationale ». Cela consiste à injecter une micro capsule dans le corps de l’enfant. Cette capsule est inoffensive, sauf pour 0,1% des cas. Dans ces cas la, la capsule va circuler dans le cœur jusqu’à se loger dans l’artère pulmonaire, ou elle est programmée pour éclater quand la personne est au max de sa vitalité, c’est à dire entre 18 et 24 ans.

Une joyeuse vaccination japonaise avec des capsules mortelles en bonus.

 

Personne ne sait à l’avance à qui a été injecté la capsule spéciale (sauf le gouvernement), et c’est le but : Les personnes donnent plus de valeur à leur vie, sachant qu’ils peuvent mourir prématurément. Cela à pour résultat de diminuer le nombre de suicide, d’actes de délinquance, d’augmenter le PIB, la natalité et la productivité de la population.

Quand une personne va mourir du fait de cette capsule, le gouvernement délègue une personne pour livrer l’Ikigami. L’ikigami est un préavis de mort, c’est une sorte de carte avec ta photo, ton nom, et l’heure à laquelle tu vas mourir. Il est impossible d’y échapper, si tu reçoit l’Ikigami, dans les prochains 24h, tu meurt. A toi de décider ce que tu va faire pour les derniers instants de ta vie, sachant que cette carte te confère certains avantages, comme celle de pas avoir à payer les transports, les resto, etc.

La fameuse carte IKIGAMI

 

Il faut savoir que quiconque s’oppose ouvertement à cette loi devient un « élément séditieux », et se fait injecter la capsule (la mortelle, évidemment.).

Un vrai bonheur quoi.

Maintenant que cette joyeuse base est posée et que vous savez tout de cette merveilleuse loi, je vais vous parler de l’histoire en elle même.

Le héros principal est Fujimoto. Son travail est de livrer les Ikigamis aux personnes qui vont y passer. Quel boulot merveilleux ! (« Bonjour madame ! Quelle belle journée ! Ah, je vient vous annoncer que votre fils va crever dans les prochains 24h ! Chouette hein ? » (Ouais, c’est pire que d’être un représentant du Fisc :p).

Fujimoto, le héros de l'histoire

 

L’histoire n’est pas vraiment linéaire, on peux parler de plusieurs histoires dont le seul lien est Fujimoto. C’est de multiples histoires courtes, partant du point ou l’Ikigami est livrée, et qui accompagne le futur cadavre dans ses derniers instants. Il faut se douter que les réactions sont très différents selon les personnes. Certains profitent de leur derniers instant avec leur famille, certains font tous ce qu’ils n’avaient jamais pu faire, d’autres pètent leur cable et n’acceptent pas leur sort, et utilisent leur derniers instants pour faire payer la société. D’ailleurs, en faisant cela, c’est la parents qui trinquent et qui n’obtiennent pas l’argent habituel que reçoivent les familles des morts par l’Ikigami.

La livraison de l'Ikigami. Pas trouvé en FR 😦

 

Livraisons après livraisons, Fujimoto comment à avoir la conscience qui le travaille. Plus l’histoire se déroule, plus il comment à douter des bienfaits de celle loi. De mon point de vue, l’auteur veux aussi nous faire cogiter sur celle ci. Mauvaise, pas mauvaise ? Efficace, Horrible ?. A chacun de voir.

Coté dessin, c’est très Réaliste. Il y a beaucoup de détail. On est loin de l’ambiance « Shonen », avec des dessins clairs et des personnage avec des styles délirants. L’auteur a voulu représenter des personnes que l’on pourrait croiser dans la rue, très réalistes. Les dessins sont très sombres et collent avec le manga qui est tout sauf joyeux.

 

Pour finir, je dirais que L’ikigami fait penser a l’univers sombre de Death note, le coté fantastique en moins. Il y a 7 tomes de sortis en France, plus au japon ainsi qu’un film. J’encourage tout le monde à acheter le premier pour découvrir ce manga, c’est du lourd !

 

Et vous, que feriez vous des dernières 24 heures de votre vie ?

 

Les Chroniques de Kamus : Artelier Collections

21 Nov

Salut !

J’inaugure un tout nouveau genre d’articles pour notre blog (qui déchire sa race quoi !). Il s’agit de la rubrique découverte de mangas.

Toutes les semaines, voire plus (selon ma légendaire motivation), je vous ferai découvrir un manga, pas trop connu, mais qui pourtant déchire sa race quoi ! (Ouais, je kiffe cette expression, elle déchire sa race quoi.)

Mais assez de blabla, place au manga ! (rime de Gossbo, t’as vu §).

Aujourd’hui, je vous présente :

ARTELIER COLLECTION

 

  • Nbr de volume(s): 5 (En cours)
  • Nbr de volume(s) vo: 10 (En cours)
  • Nombre de pages: 192
  • Illustration: n&b
  • Pour public averti: non
  • Age conseillé: 12 ans
  • Commercialisation: oui
  • Code EAN: 9782355921575
  • Prix public: 6.50 €

Alors, je vais vous éviter un copier/coller hein, je vais vous raconter un peu ce qui se passe.

L’histoire prend place à une époque différente de la notre, de celle de la royauté (on va dire genre, la renaissance !). Le héros, Makumo, est un jeune tailleur, qui n’a aucun talent. Il est le seul certain d’en avoir (suffit de voir comment sont ses robes, on dirait l’avatar de J_c sur le forum, hahaha :D). Bref, après moult péripéties que je ne spoilerais pas, il découvre qu’il est un masterpiece.

Un MasterPiece, c’est quoi ? C’est un artisan capable de doter de pouvoir ses œuvres. Genre, les écharpes créées par les Masterpiece tailleurs permettent d’avoir une force surhumaine, les capes permettent de voler… Les Masterpieces apothicaires peuvent créer du poison ou des médicaments à partir de leur corps… Bref.

Voilà la base du manga mise en place. Par la suite, l’histoire prend une tournure plus « morale », avec notamment une organisation qui fait le trafic de cadavres… mais je vous laisse découvrir.

Pour le dessin, il n’est pas trop mal. Le dessinateur a un style bien particulier qui rend certaines scènes comiques hilarantes. Notamment avec les « superbes » robes de Makumo, et son pote Masterpiece Pâtissier qui ne perd pas une occaz de se foutre de sa tronche.

Il y a pour l’instant 5 tomes de sortis, et l’histoire est de plus en plus sombre. La mort y est omniprésente. Mais ce qui est bien, c’est que l’humour ne disparait pas. L’auteur fait quelques « pauses » dans le manga en y insérant des « mini BD » pour détendre le lecteur. Et franchement, ces mini BD, sont très très bonnes.

Pour finir, Artelier Collection a tout pour devenir le prochain Shonen en vogue. En tout cas, espérons la !

 

Kamus, a vous les studios.